I – Le Bateleur

MÉDITATION SUR LES 22 ARCANES MAJEURS DU TAROT

  • C’est la clé des arcanes majeurs

«Ce qu’ils nous révèlent, ce ne sont pas des secrets, c’est-à-dire des choses cachées par la volonté humaine, mais des arcanes.  Un arcane, c’est ce qu’il faut «savoir» pour être fécond dans un domaine donné de la vie spirituelle.»

  • Saint-Jean est le cœur de l’Église, alors que Saint-Pierre en est la tête. La mission de Jean est de garder la vie et l’âme de l’Église. Il la vivifie, mais ne dirige pas ses actions.

«… les hermétistes écoutent et entendent parfois – le battement du cœur de la vie spirituelle de l’humanité.  Ils ne peuvent vivre autrement qu’en gardien de la vie et de l’âme commune de la religion, de la science et de l’art.  Ils n’ont aucun privilège dans chacun de ces domaines ; les saints, les vrais savants et les artistes de génie leur sont supérieurs.  Mais ils vivent pour le mystère du cœur commun qui bat au fond de toutes les religions, toutes les philosophies, tous les arts et toutes les sciences passées, présentes et futures.»

  • Le premier arcane du tarot représente un faiseur de tour. Son principe est celui du rapport de l’effort personnel et de la réalité spirituelle.  Révèle la méthode pratique se rapportant à tous les arcanes, ce qu’il faut savoir et pouvoir pour entrer à l’école des exercices spirituels du tarot.

Principe premier de l’ésotérisme

Apprenez d’abord la concentration sans effort : transformez le travail en jeu ; faites que tout joug que vous avez accepté soit doux et que tout fardeau que vous transportez soit léger!

  • La concentration est la faculté de fixer un maximum d’attention sur un minimum d’espace, c’est la clef pratique de toute réussite en tout domaine.
  • SE TAIRE, précède SAVOIR, POUVOIR et OSER
  • La différence entre la concentration (paix) due à la volonté, libérée des passions, des obsessions et des attachements asservissants, et l’obsession (rage) qui est le résultat d’une passion, d’une obsession, d’un attachement dominant. La concentration est un acte dans la lumière et la paix qui suppose une VOLONTÉ désintéressée et détachée.
  • La concentration sans effort demande d’éliminer toute activité de l’intellect et de l’imagination, de supprimer les oscillations de la substance mentale. C’est la transposition d centre directeur du cerveau au système rythmique, – du domaine mental et de l’imagination à celui de la moralité et de la volonté.

¥ Symbole de l’infini et du rythme éternel ou de l’éternité du rythme

  • La concentration sans effort, SILENCE des désirs, des préoccupations de l’imagination, de la mémoire et du penser discursif.

TRANSFORMEZ LE TRAVAIL EN JEU

  • Avec la zone de silence, l’âme est en contact avec le monde spirituel, qui travaille de concert avec elle, n’est donc jamais seule.

FAITES QUE TOUT JOUG QUE VOUS AVEZ ACCEPTÉ SOIT DOUX ET QUE TOUT FARDEAU QUE VOUS PORTEZ SOIT LÉGER

  • L’enseignement pratique du Bateleur est l’Aleph des règles pratiques de l’ésotérisme. Il faut être en soi-même, et uni au monde spirituel pour qu’une expérience spirituelle révélatrice ou réalisatrice puisse avoir lieu.

« Le dogme de l’unité de l’essence de tout ce qui existe précède tout acte de connaissance, et tout acte de connaissance présuppose le dogme de l’unité du monde.»

  • Le monde est un organisme dont toutes les parties sont gouvernées par le même principe. L’unité fait que les phénomènes ne sont ni identiques, ni hétérogènes, mais analogues.

« La formule de l’analogie appliquée à l’espace, est la base du symbolisme typologique, c’est-à-dire des symboles exprimant des correspondances entre les prototypes en haut et leurs manifestations en bas ; la formule de l’analogie appliquée au temps, est la base du symbolisme mythologique, c’est-à-dire des symboles exprimant les correspondances entre les archétypes dans le passé et leurs manifestations dans le présent.

«Ce qui est en bas (matière, énergie) est comme ce qui est en haut (conscience). Or, s’il existe une loi de la conservation de la matière et de l’énergie(bien que la matière se transforme en énergie et vice-versa), il doit nécessairement exister une loi de la conservation de la conscience ou de l’immortalité.»

«La méthode d’analogie n’est pas infaillible, mais elle peut mener à la découverte de vérités essentielles.  Son efficacité dépend de l’ampleur et de l’exactitude de l’expérience sur laquelle elle est fondée.»

«Là est l’arcane de la génialité intellectuelle : la vision de l’unité des êtres et des choses, par la perception immédiate de leur correspondance par la conscience concentrée sans effort.»

  • Nous met en garde contre le charlatanisme, où l’on peut tomber, si on néglige la concentration sans efforts, et que l’on s’en tient à ce qui émane des simples associations mentales.